J5 sur la HRP

Publié le 20 juin 2022 à 18:17

Où suis-je ?

Récit au fil des pas

Lundi 20 juin 2022 . Après avoir grimpé jusqu'au col et passé l’entrée de l'ancienne mine, on entre dans une forêt de sapins magnifiques. Je ne vois pas les animaux mais je sens qu’elle regorge de vie . Les oiseaux qui chantent et bourdonnement incessant et doux des insectes le prouve.

Parmis les personnes qui randonnent en même temps que moi, il y a un anglais de 77 ans qui fait le GR10. Comme quoi il n’y a pas d’âge. Il l'a déjà fait dans l'autre sens ! En vérité, il a commencé la randonnée de long court à 65 ans quand sa femme a été opérée de la hanche et ne pouvait plus l’accompagner. Il lui ai arrivé des tas d'aventures et a même rencontré Brad Pitt lorsqu’il traversait les Alpes. En tout cas il l'a vu !

Artic adore cette journée et moi aussi, au fur et à mesure que nous montons c’est de plus en plus joli ! Des forêts de sapin aux prises avec les nuages, des petites vallées avec leurs torrents de montagnes, les fleurs en tout genre et les tapis de rhododendrons en fleurs ! Somptueux !

Je rattrape un couple qui compte monter au Canigou aujourd'hui. Il font des papouilles a Artic qui est aux anges !

Un peu plus loin, je m’arrête pour prendre une photo d’une vallée verte éclatante avec ses sapins, les pierres, les nuages et le pic triangulaire du Canigou au fond. Je me retourne pour voir s’ils arrivent derrière moi mais à la place je fais face à une toute autre vision qu’à l'instant d’avant. À contre-jour presque en noir et blanc, sur l’arrête de la montagne d’en face, se tiennent une rangée de sapins foncés qui se dissimulent derrière les nuages blancs et se découpent sur le ciel éclatant derrière.

La fin de l’étape ne démérite pas, les rhododendron deviennent omniprésents recouvrant l’herbe verte de fleurs rose vif et de feuille vertes foncée brillant.

J’arrive au refuge des Cortalets vers 12h30. Je passe un bon moment a discuter des différents chemin possible de la HRP pour les jours qui suivent avec un gars qui l’a fait et qui part juste après pour l’ascension du Canigou. A ce refuge les cookies et les tartes sont maison, c’est pas donné mais ils sont délicieux !

Je m’en vais trouver un endroit où me poser dans la vaste prairie. Entre rhododendrons, petites pierres, pins biscornus et ruisseaux, et sous le beau Canigou, le cadre pour dormir à la belle étoile est idyllique.

Finalement les orages annoncés ne sont plus trop d’actualité et une nuit à la belle étoile encore une fois s’impose ! Il fait encore doux a 2200m.

Demain, il devrait faire beau pour l’ascension du Canigou, mais comme aujourd’hui le vent devrait aussi être de la partie !

 

 

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.