Retrouvailles...

Publié le 3 avril 2022 à 18:48

Dimanche  3 mars 2022 ...

Alors ce n'est surement pas ce à quoi vous vous attendiez après mon dernier post, mais oui, je rentre en France. Le jour où je devais passer la frontière avec l'Argentine, j'ai fait marche arrière...  J'ai décidé que je ne continuais pas. Je me suis rendue compte ce jour-là que je me rendais plus malheureuse qu'heureuse à m'accrocher à un rêve qui n'était plus, à essayer de m'inventer de nouveaux rêves qui n'étaient pas faisables. Ce voyage avec Lucas, nous ne l'avions presque pas organisé par choix, à deux nous nous sentions très forts et surtout peu exigeants en terme d'activités que nous voulions surtout faire, nous souhaitions juste voyager ensemble à l'autre bout du monde, sans contraintes ni obligations. Cet idéal fonctionnait à deux, car malgré les difficultés, les moments ennuyeux, les désillusions nous nous tenions compagnie. Même à deux cependant, on a vite vu les limites d'un tel voyage. Les chiens sont des compagnons de voyage magnifiques mais la législation leur ferme leurs portes dans beaucoup de parcs nationaux, voir dans tous. C'est là que notre désorganisation voulue, notre optimisme joyeux ce sont un peu effondrés. Jusqu'à il y a quelques jours nous pensions encore que l'Argentine était plus ouverte que le Brésil. Cependant, pendant mes recherches nécessaires pour me réorganiser pour voyager seule j'ai du me rendre à l'évidence. Plusieurs obstacles ce tenaient devant moi : d'une part, les parcs nationaux sont bien tous fermés aux chiens en Argentine, d'autre part le pays est immense avec un climat difficile et d'autant plus à la période où j'arrive, c'est-à-dire l'hiver.

Il me restait trois possibilités: 

SOIT je m'élançais dans l'inconnu, en espérant pouvoir faire de la randonnée en dehors des parcs. En espérant seulement car il est très difficile d'obtenir des informations sur internet sur la nature et les chemins en dehors des parcs nationaux en Argentine, car tout les treks connus, et ils sont nombreux, sont dans les parcs -bien entendu. Cette solution était la plus attirante pour moi mais aussi la plus inaccessible à cause de mon inexpérience.

SOIT je faisais une visite plus classique en stop et bus des villes et en tentant l'entrée dans des parcs avec Artic car j'avais entendu dire que selon les périodes ils pouvaient être plus ou moins conciliants.

SOIT je me procurais une voiture pour faire un road trip et ainsi découvrir le pays plus facilement. Cependant je n'avais pas réellement le budget pour un tel voyage... 

Dans les deux derniers cas, la solitude me pèserait et ces solutions me paraissaient plus être des solutions de type "c'est mieux que rien" qu'une réelle envie.

C'est pourquoi donc, le 1er avril 2022, après 5 mois de voyage, j'ai décidé de rentrer en France, où j'ai des projets, où je pourrais m'organiser d'autres voyage accompagnés ou solo à ma portée et évoluer petit à petit. 

Je n'abandonne pas l'idée de faire de la randonnée dans les Andes, notamment le mystique trek "the greater Pantagonian Trail" qui , au delà d'un simple chemin, consiste une gigantesque zone d'exploration très sauvage.

Mais, avant de faire ça, je vais faire d'autres chemins plus faciles, d'autres voyages en Amérique du sud, d'autres recherches sur ces espaces naturels grandioses.

Je ne regrette pas de rentrer, quand j'ai décidé le 1er avril d'aller à la gare routière de Foz Do Iguaçu et de prendre le premier bus pour Sao Paulo, j'étais soulagée. Je me forçais ces derniers jours à apprécier un voyage qu'aveuglement je m'évertuais à continuer par peur de l'échec. Mais en vérité, je ne continuais rien, il était déjà fini ce voyage. Il s'est fini quand j'ai fini ma visite du Brésil, le jour où j'ai posté mon article concernant les macaques et la trifrontière. C'etait beau de finir en atteignant le frontière et en regardant l'horizon depuis le haut de cette gigantesque roue. L'horizon était magnifique et triste : j'y voyais le futur, un futur inaccessible. Inaccessible pour le moment, mais un jour viendra ...

Ce blog et mes deux comptes Instagram continueront d'être alimentés dans le futur, simplement moins fréquemment, car je sais qu'en Europe et en France de nouvelles aventures m'attendent également!

Pour information: 

J'ai trouvé un billet air Canada pour 585 euros avec Artic en cabine. C'est un billet avec une escale en journée de 14h à Montréal! J'aurais sans doute l'occasion de visiter un peu la ville du coup et de prendre des photos! 

C'est comme un nouveau premier petit voyage avant même d'etre rentrée !


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Julien
il y a 6 mois

Que de rebondissements ! Bon courage pour la suite. Montréal est une ville sympa, mais ça risque d’être juste en 14h... Tu devrais également trouver du plaisir à voyager en Europe. À bientôt.

Lisa
il y a 6 mois

Salut Julien,
C'est sûr que je ne pourrai pas dire que je connais Montréal 😂.
Non je pense juste faire un tour de trois quatre heures dans le centre ville et le parc Mont Royal si tout se passe bien à l'aéroport!