Une randonnée c'est possible ?

Publié le 26 mars 2022 à 00:57

Vendredi 25 mars 2022… nuageux

Où suis-je ?

Chez l'habitant ! Dans la maison d’une femme, la maman de Gilmar, un policier (pas en service) qui m’a pris en stop.

Dépenses Prix
Nourriture 14,5 reals
Transports 29,95 reals
Logement 0
Dons -10 reals (croquettes)
TOTAL 34,45 reals

DES PORTES FERMÉES !

parque das aguas
parque das aguas

Je pars à 9h de ma location, en Uber pour sortir de ville. Je me rends directement au premier endroit que je voulais visiter, le Parque das Aguas. Un parc tout en digues qui serpentent entre les différents bassins. Il y a également une partie avec des sculptures de dinosaures pour ravir les enfants qui peuvent monter dessus. Il y a plein d’école qui viennent ici au vu des quatre ou cinq bus scolaires garés à l’entrée. Je le traverse en pensant pourvoir ressortir de l’autre côté comme indiqué sur mes cartes. Malheureusement les cartes n’indiquent pas que le passage est fermé au public…

dinosaure aux parque das aguas
dinosaure aux parque das aguas

En ressortant, j’emprunte la route dite écologique, je suis en pleine campagne. Lorsque je bifurque en suivant mon itinéraire le plus court pour rejoindre les montagnes, j’entre dans une sorte de quartier résidentiel super chic. Les maisons sont immenses et toutes représentent les envies de chacun. Un point commun, très souvent elle possède leur propre terrain de foot avec une herbe parfaite, des buts et même des spots de lumières tout autour. Le brésil aime le foot !

Trois couleurs pour rendre la beauté de la campagne à mes yeux...

route écologique
route écologique
route écologique
vaches et chevaux

Au bout d’environ 20min, j’arrive au bout du quartier, et il y a une barrière et des barbelés qui bloque le passage. Je ne peux admirer le paysage que depuis l’autre côté de cette barrière. Comme pour m’ôter toute idée de passer au-dessus (chose qui aurait été quand même très complexe avec les barbelés et les caméras de surveillance des maisons proches), un hélicoptère passe..

paysage de barrage avec montagnes

Les brésiliens sont toujours prêts à aider !

un cheval et une machine de btp
panneaux d'interdiction

Je rebrousse donc chemin et retourne sur la route écologique. Je fais pour avancer plus vite car le détour est conséquent. Ça fonctionne assez bien. La troisième personne qui s’arrête est Gilmar, au volant d’une Golf à ras du sol qui frotte à chaque dos d’ane et dieu sait qu’il sont omniprésent au Brésil. Il est accompagné de son père et il décide de m’emmener jusqu’au début du chemin que je compte emprunter, le « camino do Itupava ». Plus encore, il descend avec moi et parle avec le gardien de ce que je découvre etre un parc Estadual (de l’état du Paraná donc). Après m’avoir dit que c’était très dangereux pour y aller seule il me dit que de toute manière il y a un pont qui est cassé et qu’en plus les chiens sont interdits. En effet, c’est un parc Estadual… Toutes les zones de protection quelques soient au Brésil sont interdites aux animaux de compagnies donc c’est logique. Mais Maps n’indiquait pas que c’était un parc Estadual. Artic qui ne se sent jamais bien au milieu des hommes à choper le pantalon du gardien…

Ensuite, Gilmar m’emmène au camping que j’avais aussi repérer sur maps à 5 min de là. Il n’existe plus, à la place il y a une dame qui a racheté la maison et qui est d’ailleurs fort sympathique, la dame. Gilmar aime discuter avec tout le monde alors ça facilite le contact. Quoiqu’il en soit du coup il se propose de m’héberger !! Il m’a même acheté un kilo de croquettes pour Artic alors que je lui avais dit que j’en avais !

Après avoir été déposé son père, il m’emmène chez sa mère là où je vais être véritablement accueillie pour la nuit ou meme plus si je le souhaite. La famille au Brésil est magique !

Une bonne soirée s’annonce avec Artic qui se sent déjà chez lui. Il a profité d’un moment assis sur le canapé pour quémander de monter et hop. Elle n’était pas contre alors j’ai laissé faire. Artic lui a bien apprécié se faire papouiller sur le ventre et se prélasser sur le canapé. Décidément toutes les femmes sont ses amies sans réfléchir !

Superbe hospitalité, c'est fou. Elle accueille aussi bien moi que mon chien alors même qu'elle ne laisse pas rentrer son chien dans la maison, Artic elle le laisse entrer, elle n'a même pas l'air embêter qu'il monte sur le canapé. Elle nous as préparer un repas complet de riz de haricots, de frites maison, de carottes râpées et de poulet grillé!

Comment rebondir ?

Je réfléchis encore à ce que je vais faire… Décidément le Brésil c’est compliqué avec les chiens… Retourner à Curitiba pour prendre le train, profiter du parc, et payer très cher, sachant qu’il faudrait que j’attende lundi. Ou alors continuer par la route et essayer de rentrer par l'autre côté, mais ce que je voulais faire après, l’ile do Mel, je l’ai appris avec le gardien, est elle aussi totalement interdite aux chiens… Aller directement à Florianópolis, mais c’est encore faire des villes. Attendre après les workaway qui sont pas très loin mais qui ne m’ont toujours pas répondu. Ou enfin, me diriger vers l’Argentine directement, un pays plus ouvert vis-à-vis des chiens. Beaucoup de questions encore.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Julien
il y a 6 mois

Merci Lisa de nous faire voyager. Bon courage pour la suite et sois prudente. À+